Mon compte Devenir membre Newsletters

[Auto]Tout comprendre sur le certificat qualité de l'air

Publié le par

Depuis le 1er juillet 2016, le gouvernement a mis en place un nouveau dispositif appelé "certificat qualité de l'air". Ce macaron à coller sur son pare-brise se décline en six couleurs. Explications.

[Auto]Tout comprendre sur le certificat qualité de l'air

Dominique Voynet avait inventé la "pastille verte", qui n'a jamais servi. Ségolène Royal l'a remise au goût du jour et déclinée en six couleurs. À quel dessein? Permettre de distinguer les véhicules propres de ceux qui ne le sont pas. Pour l'instant, ce certificat n'est que facultatif, mais si des villes, comme prochainement Paris, décidaient de mettre en place des "zones de circulation restreinte" (ZCR), cette vignette vendue 4,18 euros sur le site www.certificat-air.gouv.fr trouverait sa raison d'être.

Grâce à ces vignettes collées sur les pare-brise, les voitures seront immédiatement identifiables. Les six couleurs ont été choisies en fonction des types de carburant (zéro émission, essence ou hybride et diesel) et des normes Euro des voitures. Un choix qui peut paraître surprenant puisqu'il mélange à peu près toutes les voitures. L'âge moyen des 32 millions de véhicules en circulation ne cesse de s'allonger depuis 20 ans. En 1996, il était de 6,3 ans. En 2016, il est de 8,8 ans, avec 31% de voitures de moins de 5 ans, 32% entre 5 et 10 ans et 37% de plus de 10 ans.

À qui la faute? Aux constructeurs qui proposent des voitures de plus en plus fiables et de mieux en mieux équipées. Il y a 20 ans, une voiture âgée de 6,5 ans était une "vieille bagnole". Souvenez-vous: la Twingo était une nouveauté qui cohabitait encore avec la 4L... Aujourd'hui, une voiture âgée de 8 ans a déjà le GPS, les airbags, le régulateur de vitesse, consomme peu... Elle se retrouve donc éligible à l'obtention d'un certificat. Et vous, auquel aurez-vous droit?

>> Découvrez les différentes pastilles dans les pages suivantes.