Mon compte Devenir membre Newsletters

Salons Solutions: les outils pour piloter votre activités et optimiser vos performances

Publié le par

Les Salons Solutions ouvrent leurs portes demain pour trois jours à la Porte de Versailles (pavillon 2.2). Le point sur les grands sujets évoqués et sur ce que vous y trouverez avec Philippe Grange, responsable des conférences.

Salons Solutions: les outils pour piloter votre activités et optimiser vos performances

L'édition 2017 des Salons Solutions ouvre ses portes demain, le 26 septembre. "Les cinq thématiques principales qui constituent ces Salons", explique le responsable des conférences, Philippe Grange, "sont toutes traversées par des sujets extrêmement forts, qui ont un double effet : susciter une très forte attractivité des entreprises-clientes ; obliger l'offre à se renouveler en usant de créativité". Tour d'horizon de ces Salons avec son responsable des conférences, Philippe Grange, qui nous explique les grandes tendances, les événements phare de la manifestation.

Le salon ERP

Pour sa part, le salon ERP fête ses... 20 ans. En ce, en plein questionnement sur le devenir de ce "coeur de gestion" : "est-il à la hauteur de sa réputation de robustesse à l'égard, par exemple, du ramsonware et des hackers ?", interroge Philippe Grange. "Faut-il lui adjoindre un "moteur IA" pour le rendre "intelligent" ? Doit-il fatalement se trouver dans le "nuage" ou bien est-il tout à fait ringard de le garder bien au chaud sur les serveurs de l'entreprise-utilisatrice ? Etc." Les partenaires du Salon tenteront d'apporter des réponses à toutes ces questions.

Trois débats-anniversaire exceptionnels marqueront le coup : la Conférence des présidents (avec ceux qui ont "fait" l'ERP en France), la conférence "Femmes du Digital" (pour enrichir ce secteur avec "Elles"...) et la conférence des Visionnaires (se projeter dans le grand bain prospectiviste de l'ERP à 5, 10, 15 ou 20 ans !).

Côté Salon Solutions CRM&Marketing

Côté Solutions CRM & Marketing, "on ressentira la déflagration de l'intelligence artificielle appliquée à certaines applications du domaine", assure Philippe Grange Les spécialistes des ChatBots seront là ainsi que des data scientists spécialisés dans les hypercubes "marketing". Autre sujet "chaud" de cette thématique: le fameux règlement européen RGPD qui entre en vigueur fin mai 2018. Comment se mettre d'équerre avec les données détenues et utilisées ? Quelles ressources embaucher, de quels outils les doter, pour quelle nouvelle organisation de la gestion et exploitation des datas ? Quels sont les risques encourus si l'entreprise n'est pas "compliant" dans sa façon - directe ou via un prestataire - de gérer les fichiers clients, les actions de e-mailing, etc ? Là aussi, le Salon tentera d'apporter des réponses à ces questions.

Salon Solutions BI / Big data

Au coeur du salon Solutions BI/Big data, une thématique particulièrement vive : "on y parle d'applications-clés (pour les DAF notamment, mais aussi pour la simulation et l'aide à la prise de décisions stratégiques des dirigeants)", indique Philippe Grange. "Ici encore, on s'interroge sur les "machineries" apprenantes et intelligentes mises à disposition des entreprises par les géants du domaine (machine learning, deap learning, etc...) : si l'on comprend bien leurs apports, on souhaite - à l'instar du G29 qui regroupe les "cnil" européennes - avoir droit de regard sur leur fonctionnement intime : règles, algorithmes et autres mécanismes neuromimétiques. Ouvrez le capot, que l'on voit ce que cache le moteur semble exiger les entreprises-utilisatrices ! La question est de taille, car c'est de "Confiance" qu'in-fine, il s'agit. On montera aussi en quoi les méthodes, outils et solutions de Big data sont utiles aux PME et - avec la présence de sommités du domaine - quels atouts ils sont dans la prévention/détection/résolution des cyberattaques des systèmes d'information."

Salon Solutions Démat

Le salon Solutions Démat, traitera l'immense domaine de la digitalisation de l'entreprise. Car la dématérialisation - des factures mais aussi des fiches de paye, des courriers, des contrats, etc... - est l'étape obligée (ainsi que l'optimisation des processus-clés) qui permettra la construction de l'entreprise digitale. Entre autre grands sujets, la nouvelle norme NZF 42-026 qui - comme un coup de tonnerre - annonce l'avènement du... "0 papier". "C'est pas trop tôt", commente Philippe Grange. IlN'empêche que, grâce à elle, vont être mis en oeuvre la numérisation fidèle, et en corollaire, la destruction des originaux papier ! Par surcroît, et comme dans le CRM, le règlement RGPD est bien évidemment une préoccupation centrale pour qui dématérialise, dès lors que sont manipulées des données numériques privées et/ou personnelles (clients, prospects, salarié(e)s, etc.).

Le salon Solutions eAchats

"Si nous n'en sommes pas encore à questionner les apports de l'intelligence artificielle aux solutions eAchats", explique Philippe Grange, "nous y abordons la problématique "outils" par d'autres aspects. Parmi les plus utiles, celui qui consiste en l'observation des utilisateurs réguliers ou occasionnels, les acheteurs. Ainsi, on (se) demandera ce que l'arrivée des acheteurs "millenials" doit/va changer et dans le "métier" et pour ce qui est des outils mis à leur disposition. Au reste, les éditeurs sont-ils prêts à répondre au "diktat générationnel" de ces nouveaux utilisateurs ? That is the question !", interroge-t-il

"Comment éradiquer les achats sauvages ?" sera une autre des questions-phares posées lors de cet événement. Implicitement, la réponse à cette question déjà ancienne (mais toujours d'actualité) désigne les outils : bien sûr ils doivent être là, déployés partout où de nécessaire. Mais c'est aussi la façon dont ils ont été choisis, leur ergonomie, leurs performances, leur efficacité qui feront que les acheteurs vont "bien" les utiliser... ou pas. A cet égard, l'étude UX Achats, menée avec Décision Achats - une première sur ce thème - révèlera de façon inédite ce que les répondants pensent des outils eAchats mis à leur disposition. Un débat s'en suivra avec les éditeurs...

Autre sujet mis en exergue : les bonnes pratiques en matière de gestion des catalogues électroniques. "Qu'on le veuille ou non, le e-commerce y a fait sa loi sur le plan fonctionnel. Avec l'omnicanal, le catalogue - autrefois strictement B2B devient - sous la pression de la grande distribution tout autant B2C, commente Philippe Grange. "La qualité des données, la richesse des fiches-produits, les mécanismes de déploiement et de mise à jour en mode "push" de l'information sont des critères cruciaux". D'autant qu'en dépendent, en amont, la relation fournisseurs/donneur d'ordres et en aval, l'acceptation et la bonne utilisation des opérationnels, voire de clients directs sur le net. Viendront entre autres s'exprimer sur ce sujet : Bouygues Construction, Vinci Energies et Monoprix, c'est dire son importance.

Enfin, "il m'importe de citer un dernier débat majeur qui va réunir éditeurs et clients (Innoprag ; Aéroport de Paris)", achève Philippe Grange. "Il s'agit de savoir où, comment et pour quels engagements trouver les bonnes personnes capables de conseiller la direction Achats et la DSI au choix d'outils, et/ou à l'implémentation desdits outils eAchats. Trouver les bons partenaires en ces domaines de compétence(s) n'est pas chose aisée. On ouvrira de nombreuses pistes, notamment celles empruntées par les clients-témoins."

En résumé, pour cette date anniversaire, les Salons Solutions vont rassembler les grands exposants leaders des différentes thématiques mais aussi de nombreux nouveaux entrants, dans la BI comme dans la sécurité, le Big Data et... l'eAchats. "Une semaine avant son ouverture, la totalité de l'espace d'exposition disponible était occupée plaçant ainsi cette édition 2017 comme la plus dynamique de la dernière décennie !", se réjouit Philippe Grange. "Comme quoi, en dépit de la virtualisation galopante, le média "salon" - là où se font vraiment les rencontres - reste essentiel à la modernisation des entreprises."

Quant aux conférences, elles offrent dans 5 salles en parallèle plus de 75 débats, avis d'experts, "bonnes pratiques" et cartes blanches à diverses personnalités : plus de 250 conférenciers attendent les visiteurs.

Plus de renseignements sur le site des salons: cliquer ici