Mon compte Devenir membre Newsletters

Les Daf "paient" pour des logiciels piratés

Publié le par

Selon une étude menée conjointement par IDC et Flexera Software, nombreuses sont les entreprises qui piratent des logiciels à leur insu, et qui doivent paradoxalement en payer le prix.

Les Daf 'paient' pour des logiciels piratés

85% des entreprises sont dans une situation de non-conformité par rapport à leurs contrats de licences logicielles. Il s'agit d'une des conclusions de l'étude publiée par IDC et Flexera Software sous le titre "2013-14 Key Trends in Software Pricing & Licensing Report". Conséquence, près de 56% ont dû payer des pénalités (21% pour plus d'un million d'euros). Les Daf sont donc dans le collimateur et selon l'étude, devraient prendre les mesures nécessaires pour réduire le risque, et à mettre en place des processus et des technologies de gestion des licences logicielles ad hoc pour garantir une conformité continue.


En réalité, la plupart des entreprises ignorent qu'elles utilisent des logiciels non acquittés. C'est le cas surtout, lorsque les entreprises n'ont pas mis en place les processus et technologies nécessaires pour identifier et tracer les installations logicielles et leur utilisation dans les différentes environnements (sur site, virtualisés, cloud et mobiles). Aussi, 85% des entreprises ayant répondu déclarent qu'une partie de leurs dépenses logicielles correspond à des applications non-conformes. 42% d'entre eux déclarent que plus de 10% de leurs dépenses logicielles sont concernées.

Des audits à répétition

L'étude montre également que les entreprises (notamment les grands comptes) font l'objet d'audits réguliers de la part des éditeurs : 63% des répondants déclarent avoir été audités au cours des 18-24 derniers mois (en 2012, ils étaient 64%). Pour la deuxième année consécutive, Microsoft est l'éditeur qui fait le plus d'audits : 58% des entreprises interrogées ont été contrôlés par Microsoft au cours de la dernière année. Au cours de la même période, 29% déclarent avoir été contrôlés par Adobe, 23% par IBM, 21% par Oracle, 12% par SAP et 8% par Symantec (dans l'étude 2012, ces chiffres étaient 51% par Microsoft, 27% par Oracle, 24% par IBM, 22% par SAP et 19% par Adobe).