Mon compte Devenir membre Newsletters

Les DAF retrouvent le sourire !

Publié le par

Après des années en retrait, les directeurs financiers européens seraient plus enthousiastes sur les perspectives économiques de 2014, selon le dernier baromètre American Express/ CFO Global Business Spending Monitor.

Les DAF retrouvent le sourire !

La banane est revenue sur le visage des DAF ! Ainsi, selon le dernier baromètre American Express/ CFO Global Business Spending Monitor, 72% des DAF Européens perçoivent 2014 comme une année d'expansion, Royaume-Uni en tête avec 93%. En Allemagne qui traditionnellement, a toujours été le principal moteur de la prospérité économique de l'Europe, 74% des DAF prévoient une croissance économique modeste, ou substantielle, au cours des douze prochains mois, rejoints par 69% des directeurs financiers en Espagne. Côté français, l'optimisme est également de la partie selon 62% d'entre eux, surtout en comparaison des 39% de 2013.

Un optimisme paradoxal

Malgré une croissance modeste et des taux d'intérêt relativement faible, la prudence reste néanmoins de mise. L'enquête révélant même que cet optimisme économique ne s'est pas traduit par une stratégie d'investissements et d'achats massifs. Ainsi, 57% des directeurs financiers français projettent de bien contrôler les dépenses et les investissements et 19% seulement déclarent avoir mis en place un plan d'investissement et de dépenses conséquent. En matière de recrutement en revanche, il semble que la France continue de s'en tenir à la culture de l'épargne adoptée lors de la crise ; seulement 55% des directeurs financiers français prévoient d'allouer le même montant de dépenses cette année, tandis que 45% pensent moins se focaliser sur ce poste pour 2014.

La compétitivité en ligne de mire

Alors que les directeurs financiers français suivent un programme de dépenses relativement conservateur par rapport à leurs homologues du monde entier, ils montrent encore un appétit significatif pour des investissements permettant de soutenir une croissance à long terme, en se concentrant spécifiquement sur la rétention et l'acquisition de clients. Les principaux axes d'augmentation de dépenses des directeurs financiers de l'hexagone pour l'année à venir étant :

  • Rester compétitif 71%
  • L'innovation et la transformation de l'entreprise 71%
  • Mieux répondre aux besoins des clients 65%
  • L'acquisition de nouveaux marchés 62%

Le voyage d'affaires comme un levier de croissance

L'étude 2014 prévoit des augmentations (les plus importantes depuis 2008) dans les dépenses de déplacements professionnels. Ainsi 67% des répondants français indiquent qu'ils ont l'intention de dépenser autant, voire plus, pour ce poste cette année, et 86% partagent le sentiment que les dépenses de Voyage sont importantes ou essentielles à la réussite de leur entreprise. Logique, quand on considère que l'Asie, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique constituent les trois régions prioritaires en termes de conquête commerciale pour les sociétés française dans l'année à venir. En France, les directeurs financiers voient de nouvelles opportunités en réalisant des économies sur le poste voyage, qui constitue habituellement le troisième poste de dépenses contrôlables d'une entreprise, après celui des ressources humaines et des technologies.

Evolution du rôle du DAF

L'enquête indique également la façon dont le climat économique a remodelé la fonction financière au sein des entreprises, l'évolution du rôle d'expert financier à celui de conseil en business stratégique. 86% des répondants sont d'accord avec l'hypothèse que les perspectives financières sont soit un facteur d'influence, ou un facteur déterminant pour des décisions opérationnelles et stratégiques. En outre, le sens financier est une compétence déterminante en matière de management, reflétant une approche plus équilibrée de la reprise de l'activité après une récession. 67% des directeurs financiers français estimant que le management de leur société a désormais une bonne compréhension de l'impact financier des décisions prises pendant une crise.

Infos complémentaires

Les résultats de la septième édition du baromètre American Express/CFO Global Business Spending Monitor reposent sur une enquête menée auprès d'un échantillon de plus de 507 directeurs financiers basés en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Asie.