Mon compte Devenir membre Newsletters

DAF et DSI conscients de la nécessité de prendre le virage du cloud

Publié le par

Selon une étude de Canopy, 75% des Daf pointeraient que le manque de mise en oeuvre d'infrastructures cloud adéquates ferait perdre des opportunités commerciales à leur entreprise. La perte s'élèverait à 67 millions d'euros de CA.

DAF et DSI conscients de la nécessité de prendre le virage du cloud

75% des directeurs financiers estiment que leur entreprise perd des opportunités commerciales en raison du manque de mise en oeuvre d'applications et d'infrastructures cloud. Un sentiment d'inquiétude que révèle une étude publiée par Canopy, le cloud d'Atos spécialisé dans les technologies EMC et VMware. Pour cette étude, 950 directeurs informatiques, directeurs financiers et décideurs de sociétés de taille moyenne au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, en France et aux Pays-Bas ont été interrogés par le cabinet indépendant d'études de marchés technologiques Vanson Bourne.

67 millions d'euros de CA de perte

Les directeurs financiers estiment même la perte financière de ce retard : ce serait 67 millions d'euros de chiffre d'affaires en moyenne qui auraient été perdus l'an dernier faute d'avoir mis en oeuvre les applications et les infrastructures cloud adéquates.

A l'inverse, les Daf prévoient une moyenne de 123 millions d'euros des chiffres d'affaires supplémentaires si leur entreprise implémente des capacités améliorées de cloud. " Nos clients les plus innovants ont réalisé des gains significatifs en matière de réactivité et de capacité à réorienter leurs ressources internes en informatique vers la croissance externe, observe Jacques Pommeraud, PDG de Canopy. Alors que le terme "digital" est très répandu aujourd'hui, la transformation digitale ne se déroule que dans certains domaines et se révèle difficile à atteindre pour de nombreuses entreprises internationales. "

Nécessaire modernisation des services informatiques

Une inquiétude des directeurs financiers partagée par les directeurs informatiques. 70% d'entre eux craignent une perte de compétitivité de leur entreprise si leur entreprise n'opère pas une transformation digitale.

Dans le détail, ils estiment que si le département informatique ne se modernise pas dans les 12 prochains mois, cela conduirait à une baisse de la productivité du personnel (38%), une augmentation du délai de commercialisation (34%), une capacité réduite à proposer de nouvelles manières de rendre des services à la clientèle (33%), un risque d'apparition de vols de données (35%) et que cela limiterait la capacité de leur entreprise à lancer de nouveaux produits et services (35%).

41% de l'ensemble des répondants ont estimé que l'entreprise n'était pas en mesure de gagner des clients assez rapidement en raison de la faible réactivité des outils informatiques internes.

Prendre le virage du cloud

La grande majorité des répondants (90%) pense nécessaire d'adopter des applications et des infrastructures basées sur le cloud afin d'opérer la transformation digitale de leur entreprise. Près des deux tiers d'entre eux (64%) estiment que le manque d'investissement dans le cloud freine les initiatives digitales vitales.

Mais les obstacles sont encore nombreux : les décideurs d'entreprise interrogés ont cités la sécurité (50%), les problèmes liés à la protection des données (44%), la protection de la propriété intellectuelle (24%) et les craintes de la dépendance exclusive à l'égard d'un fournisseur (23%) comme entraves aux investissements dans le cloud.