Mon compte Devenir membre Newsletters

La Daf et la Direction achats à égalité : l'exemple de Grimaud sur le contrôle des prix des céréales

Publié le par

Afin de stabiliser les coûts d'achats d'aliments en contrant la volatilité des prix des céréales sur les marchés financiers, le Daf et le directeur achats de Grimaud, entreprise de sélection génétique animale, ont travaillé en parfaite symbiose.

La Daf et la Direction achats à égalité : l'exemple de Grimaud sur le contrôle des prix des céréales

Pourquoi cette collaboration sur le contrôle des prix des matières premières?

Olivier Gerry, Daf de Grimaud: Les variations des cours des céréales impactent fortement sur les résultats de Grimaud puisque les achats d'aliments constituent le deuxième poste de dépenses après les frais de personnel. Ces envolées peuvent atteindre 50 € par tonne. Or avec un volume d'achat de 140 000 tonnes d'aliments par an, cela correspond à des pertes culminant à 7 millions d'euros! Après avoir subi une envolée des prix des céréales en 2007, puis en 2010, répercutées par nos fournisseurs de produits alimentaires transformés, nous avons décidé de ne plus être passifs. La solution? Couvrir nous-mêmes nos achats d'aliments sur les marchés financiers, à partir d'instruments basés directement sur les céréales. Avec Laurent, le directeur achats, nous avons fait appel au cabinet Mazars et l'étude menée a confirmé les gains à la clé: des économies de l'ordre de 3 % et surtout un effet de lissage des cours en cas d'envolée des matières premières!

Laurent Rineau, directeur achats de Grimaud

"Contrôler les prix des matières premières était le premier projet collaboratif entre nos deux fonctions et engageait toutes les filiales de l'entreprise".

Laurent Rineau, directeur achats de Grimaud: L'appui d'un partenaire s'avérait essentiel tant le déploiement d'un tel chantier était nouveau pour Grimaud. C'était le premier projet engageant toutes les filiales de l'entreprise. C'était aussi la première fois que les directions financière et achats, toutes deux sous l'autorité du p-dg, Frédéric Grimaud, étaient amenées à collaborer. Avec Olivier Gerry, nous avons donc procédé avec méthode en analysant en amont les tenants et aboutissants de ce projet d'un point de vue comptable, social, etc. Après un long travail de benchmark, nous avons sélectionné un cabinet de courtage, en l'occurrence Plantureux, à même de nous accompagner sur les outils ad hoc pour prendre les positions sur Euronext et le Chicago Mercantile Exchange.