Mon compte Devenir membre Newsletters

[Cas pratique] Comment le Daf de Solystic s'est emparé du problème de la non-qualité

Publié le par

Confronté à un cas de non-qualité à l'occasion d'un projet de mise à jour de machines de tri postal, le Daf de Solystic s'est attaqué au problème en mettant en place des groupes de travail dédiés. Et a ainsi fait baisser significativement les coûts de non-qualité.

[Cas pratique] Comment le Daf de Solystic s'est emparé du problème de la non-qualité

Spécialisée dans l'automatisation du tri postal, la société Solystic conçoit, produit et installe des produits de haute technicité. La problématique de la non-qualité apparaît au grand jour il y a plus d'un an, à l'occasion d'un grand projet de mise à jour de machines existantes. "Le problème de non-qualité était tel que nous avons dû stopper ce projet de mise à jour chez le client", raconte Raphaël Vallée, le Daf de la société.

Des groupes de travail hebdomadaires sont alors mis en place, animés par le Daf pour des raisons de neutralité: "Je n'étais pas partie prenante: les achats, les différents bureaux d'études participant à la conception et la production pouvaient camper un peu sur leurs positions", rapporte le Daf. Des groupes de travail qui associaient les opérationnels et non pas les managers. "Nous réunissions les personnes qui dessinaient, qui assemblaient... Le discours était donc moins politique et plus proche de la vérité", pense Raphaël Vallée. Et c'est d'ailleurs un problème de management qui est pointé: les groupes de travail aboutissent en effet à la conclusion que la non-qualité provient d'un manque de communication entre les différents services. Ces groupes de travail ont également permis de déterminer des plans d'action: en un mois, l'activité reprend.

Aujourd'hui, ces groupes de travail sont pérennisés et se réunissent tous les mois. "Nous essayons de les transposer à d'autres programmes", ajoute Raphaël Vallée. Pour s'assurer de l'efficacité des actions menées, le Daf a établi des indicateurs avec la direction qualité. Les progrès sont là: les coûts de non-qualité, estimés à 10% du coût total d'un projet, sont descendus à 7%. "Nous aimerions les réduire de moitié mais comme nous ne produisons pas en grande série, il est difficile d'industrialiser les actions mises en place", indique le Daf.

Repères

Raison sociale: Solystic

Activité: solutions d'automatisation du tri du courrier

Forme juridique: SAS

Siège social: Bagneux (92)

P-dg: Pierre Igou

Création: 1954

Effectif 2015: 440 salariés

CA 2015: 107 M€

>> À lire aussi: "Coûts de non-qualité: comment le Daf peut initier la démarche"

Ève Mennesson