Mon compte Devenir membre Newsletters

Signature électronique

Également appelée signature numérique, la signature électronique s'applique sur les documents électroniques, au même titre que la signature manuscrite s'applique sur les documents papier. Elle doit permettre d'authentifier le signataire et de garantir l'intégrité d'un document. Elle s'obtient à l'aide d'une technique de chiffrement asymétrique ou de hachage.

Utilité de la signature électronique

La signature électronique doit permettre au lecteur d'identifier clairement la personne physique ou morale ayant signé le document qu'elle consulte. De plus, la sûreté de la combinaison utilisée doit l'assurer que les termes du document n'ont pas été changés, entre le moment de la signature et celui de la lecture.

Particularité de la signature électronique

Pour garantir le lecteur, la signature doit lui permettre d'authentifier le signataire de manière certaine. De même, le système ne doit pas laisser place à des possibilités de falsification. C'est ainsi que la signature électronique ne doit pas être réutilisable, elle doit être unique et indissociable du document sur lequel elle est apposée. Le dispositif doit empêcher tout changement dans le texte du document une fois la signature apposée. C'est en respectant ces quatre conditions que la personne ayant signé le document ne pourra pas le nier.

Chiffrement asymétrique ou fonction de hachage

La signature électronique peut être obtenue au moyen d'un chiffrement asymétrique ou d'une fonction de hachage. Le chiffrement asymétrique nécessite une clé servant à coder, et une autre servant à décoder. La fonction de hachage détermine une empreinte servant à identifier la donnée initiale.