Mon compte Devenir membre Newsletters

Réforme des retraites

La réforme des retraites a été rendue obligatoire, en raison de l'écart entre la population active et la population de retraités. La réforme a été adoptée le 26 novembre 2013, et sera provisoirement mise en place. Hausse des cotisations, allongement de la durée des cotisations, mais également création d'un compte pour pénibilité et possibilité de racheter des trimestres.

Hausse des cotisations à long terme

La réforme des retraites prévoit la hausse des cotisations à long terme. Entreprises et salariés devront donc effectuer un effort financier supplémentaire. Cet effort vise à obtenir pour le gouvernement une augmentation de 0,6 point des charges salariales et patronales. Les cotisations seront donc progressivement augmentées afin de ne pas créer de choc fiscal.

Allongement de la durée des cotisations

La réforme des retraites prévoit d'augmenter graduellement la durée des cotisations, l'objectif étant d'arriver à quarante-trois ans de cotisation en 2035. L'augmentation devrait être progressive, à raison d'un trimestre tous les trois ans. Toutefois, l'âge légal de départ en retraite ne sera pas repoussé, afin de ne pas défavoriser celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt.

La réforme des retraites tient compte de la pénibilité

La réforme des retraites prévoit la création d'un compte pénibilité financé par les entreprises. Ce compte devrait concerner 20% des salariés du secteur privé. Il leur permettra d'obtenir un travail à temps partiel payé comme à plein temps, ou un départ en retraite anticipé. Le fonds de pénibilité servira également à financer la reconversion professionnelle et la formation.

Apprentissage et études donnent désormais lieu à des trimestres

La réforme des retraites prévoit la possibilité de faire compter certains trimestres d'apprentissage et d'études. Ainsi, des jeunes actifs pourront racheter jusqu'à douze trimestres au cours desquels ils ont étudié. Toutefois, cette possibilité ne leur sera laissée que durant les dix premières années suivant la fin de leurs études. De même, cent cinquante heures payées au SMIC serviront pour valider un trimestre. Enfin, le trimestre d'apprentissage est considéré comme un trimestre validé pour la retraite.