Mon compte Devenir membre Newsletters

Epargne salariale

L'épargne salariale permet aux employés d'une société de se constituer une épargne au travers de plusieurs dispositifs juridiques et financiers comme l'intéressement, la participation aux bénéfices, le plan d'épargne entreprise ou le plan d'attribution gratuite d'actions.

100 milliards d'euros d'épargne salariale distribués

En France, l'épargne salariale a connu un développement rapide ces dernières années, passant de 14 milliards d'euros en 2005 à plus de 100 milliards d'euros en 2013. Grâce à ce système encouragé par les pouvoirs publics, les salariés sont associés à la bonne marche de l'entreprise, au même titre que les actionnaires ou les associés. L'épargne salariale constitue également un complément de rémunération pour les employés, qui s'ajoute au salaire de base.

L'épargne salariale exonérée d'impôts et de cotisations

L'entreprise ne peut pas se servir de l'épargne salariale pour récompenser un employé en particulier pour ses efforts. Elle a l'obligation d'offrir ce dispositif à l'ensemble des salariés, quels que soient leurs mérites. De leur côté, les salariés ont la possibilité de faire leurs propres versements volontaires, afin de maximiser l'épargne constituée, d'autant que celle-ci est assortie d'avantages fiscaux non négligeables. En effet, l'épargne salariale est bien souvent exonérée de charges sociales, d'impôt sur le revenu et de taxes sur les salaires. En revanche, elle reste soumise au paiement de la CSG et de la CRDS, et ne peut être retirée pendant une durée minimale de cinq ans.