Mon compte Devenir membre Newsletters

Sébastien Lyon persiste et signe dans l'humanitaire

Publié le par

A 30 ans, avoir l'expérience de deux associations type ONG n'a rien de banal. Sébastien Lyon revendique son choix et entend poursuivre au sein de l'Unicef un parcours marqué par l'engagement personnel et la notion d'urgence.

L'humanitaire lui a tendu les bras, il?' ne s'est pas fait prier pour rejoindre ce chemin atypique. Son arrivée en juillet 2012 au poste de Daf pour l 'Unicef France est la résultante d'un parcours commencé huit ans plus tôt au sein d'Acted, une association humanitaire dédiée au soutien des populations vulnérables dans le monde et à leur accompagnement via des projets de constructions.

C'est en 2004 qu'Acted lui propose le poste de contrôleur financier en Afghanistan. Il se lance alors dans une expérience qui va le marquer profondément en raison des conditions de travail spartiates et des difficultés de communication. « Le pays venait à peine de sortir de la guerre. De nombreux chantiers, au sens propre comme au sens figuré, devaient être lancés », précise-t-il. Après une année passée sur le terrain, son désir de revenir en France coïncide avec un poste de contrôleur de gestion qui se libère au sein du siège parisien. Cette montée en grade et ce retour en France lui permettent de retrouver des fonctions plus «classiques»: suivi budgétaire, mise en place d'outils de reporting, contrôle des coûts... Toujours appliqués à des projets humanitaires.

Puis, en 2006, Sébastien Lyon devient Daf d'Acted... à seulement 27 ans. Or, en six ans, l'association est passée de 12 à 30 pays d'intervention, et d'un budget de 30 millions en 2004 à 115 millions d'euros en 2012. Avec une direction administrative et financière impactée en conséquence. Le Daf a connu de nombreux chantiers. Mais un l'a particulièrement marqué: celui mené en Haïti, à la suite du terrible séisme de 2010. « Les dégâts étaient très importants, l'effort de reconstruction énorme, se souvient Sébastien Lyon. Beaucoup de salariés locaux de l'association ont été victimes de la catastrophe, ainsi que leur famille... » Début 2012, Sébastien Lyon prend connaissance de l'annonce de l'Unicef, qui souhaite recruter un nouveau Daf. Une opportunité perçue comme une aubaine: celle de poursuivre et de renforcer son «oeuvre» dans l'humanitaire. A la tête d'une équipe comptable et financière de dix personnes chez Acted, il devient Daf d'un service rassemblant une vingtaine de collaborateurs chez l'Unicef France, pour un budget estimé à 90,9 millions en 2011. Deux missions principales lui sont confiées. La première vise à redéfinir, qualifier et améliorer la gestion de la base de données. La deuxième doit permettre de remettre à plat le processus de performance du système financier.

UN TRAVAIL DANS L'OMBRE

Au-delà de l'engagement personnel que requièrent l'exercice en ONG et son environnement juridique spécifique, Sébastien Lyon souligne que cette fonction exige une capacité à savoir travailler dans l'urgence, bien plus marquée que dans les secteurs privé et, a fortiori, public. « J'ai rapidement pris conscience que mes habitudes de travail pouvaient, à tout moment, être remises en question. Savoir réagir au quart de tour et s 'adapter sont des qualités indispensables dans ce secteur », témoigne-t-il. Autre singularité: l'exercice de sa profession dans une ONG se caractérise par un travail «dans l'ombre», qui contraste avec la grande portée médiatique des missions de sauvetage déployées dans le monde. « Etre Daf dans une association type ONG se traduit par un paradoxe qu'il faut savoir accepter: les performances financières de l'association sont vitales pour obtenir des budgets nécessaires aux nouvelles opérations, mais la lumière sera tournée, à juste titre, sur l'ensemble des collaborateurs et autres 6 500 bénévoles du territoire français », conclut-il.

EN APARTE

La réalisation dont vous êtes le plus fier?
La création d'Oxus, une filiale d'Acted entièrement dédiée au microcrédit.
Votre bête noire?
Les réunions trop longues.
Si vous n'aviez pas été Daf, vous auriez été... Entrepreneur! Qui sait, ce sera peut-être une prochaine étape...

REPERES

Raison sociale: Unicef France
Activité: Missions humanitaires
Forme juridique: Association loi 1901
Présidente: Michèle Barzach
Directeur général: Gérard Bocquenet
Daf: Sébastien Lyon
Effectif 2011: 107 salariés
Budget 2011: 90,9 MEuros

Mot clés :

JEROME POUPONNOT