Mon compte Devenir membre Newsletters

Quelles perspectives pour le métier de Daf ?

Publié le par

Quand la finance d'entreprise va, rien ne va ? En tout cas, le contexte économique morose ne semble pas avoir d'impact direct, pour l'heure, sur le marché de l'emploi en comptabilité-finance. Pour les Daf, les opportunités sont en hausse et les rémunérations stables.

Le nombre d'offres à destination des cadres en comptabilité-finance a progressé de 24 % entre le 1er trimestre 2011 et le 1er trimestre 2012 (source Apec). Par ailleurs, au cours du 2e trimestre 2012, les prévisions/ intentions de recrutement progressent de 4 % par rapport à 2011 , les employeurs privilégiant des embauches de longue durée, CDI ou CDD supérieurs à six mois (source Pôle emploi). Pour les Daf ou les Raf de PME et filiales de groupe, le nombre d'opportunités offertes se renforce significativement en 2012 (+ 40 %, comparatif Robert Half), avec un bémol : les recrutements considérés comme difficiles par les employeurs sont en hausse par rapport à l'année précédente (+ 5 %). Quant aux niveaux de rémunérations, ils sont restés relativement stables par rapport à 2011.

L'étude sur la rémunération de la finance d'entreprise menée par Robert Half s'intéresse aussi aux missions en intérim et souligne que pour celles-ci comme pour les recrutements en CDI, les processus décisionnels demeurent particulièrement longs, avec un nombre croissant d'intervenants, et ce au risque de perdre des candidats toujours autant sollicités.

(1) Le montant global de la rémunération peut être impacté à la hausse si l'entreprise est en LBO ou cotée en Bourse.

(2) Dans les structures de type PME/PMI ou les filiales de groupe, réalisant un chiffre d'affaires de quelques dizaines de millions d'euros, cette fonction s'intitule «responsable administratif et financier».