Mon compte Devenir membre Newsletters

Les PME s'inquiètent de la mauvaise conjoncture

Publié le par

Le 12e baromètre Ifop pour KPMG et la CGPME sur l'accès au crédit et le financement des PME révèle que les perspectives incertaines pour 2012 devraient impacter négativement les projets d'investissements et d'embauches des PME.

Selon la dernière enquête KPMG et CGPME réalisée en décembre 2011, 58 % des dirigeants de PME se déclarent inquiets pour leur activité en 2012. 40 % d'entre eux pensent devoir reporter leurs projets d'investissements dans les six prochains mois, voire y renoncer pour 11 % d'entre eux.

Les éventuels recrutements devraient également être impactés pour 40 % des 400 dirigeants sondés. Cet effet négatif est notamment ressenti par 62 % des PME de 250 à 500 salariés.

Par ailleurs, 65 % des patrons de PME déclarent rencontrer des difficultés de financement contre 60 % il y a un an. Pour 61 % d'entre eux (deux points en moins par rapport à septembre 2011), les hausses sur les coûts ou les prix fournisseurs restent les principaux obstacles. 44 % souhaitent financer des investissements et 32 % leur exploitation.

Cependant, les investissements d'innovation se portent mieux: on observe un recul des besoins de crédits dans ce domaine (13 %, soit 8 points en moins par rapport à septembre 2011).

L'étude révèle également que les rapports des PME avec les banques ne s'améliorent pas: en effet, 68 % des petites et moyennes entreprises constatent au moins une mesure de durcissement des conditions de financement par les banques.

Retrouvez l'étude complète KPMG et CGPME sur www.cgpme.fr.