Mon compte Devenir membre Newsletters

Dans la catégorie Commerce extérieur, le gagnant est...

Publié le par

Ah, ce premier gouvernement de l'ère Hollande. La presse l'a attendu, commenté, moqué ou salué. Nous nous y intéresserons aussi parce qu'il fait lien entre ce numéro et le précédent. Dans le numéro 5 qui proposait un dossier sur la responsabilité sociétale et environnementale, j'évoquais à cette place la question de la parité hommes/femmes en entreprises et particulièrement au sein des directions administratives et financières. Le gouvernement Ayrault aura donc réalisé la parité gouvernementale, du moins comptablement. Car à bien regarder les attributions, les femmes n'accèdent qu'à un poste dit régalien: la justice. Les autres nommées récupèrent, pour la plupart, des sphères d'intervention classiquement reconnues comme féminines: culture, affaires sociales, droit des femmes, dépendance...

« Exception à une longue tradition, ce gouvernement n'a aucun ministre délégué au Commerce extérieur. »

« Exception à une longue tradition, ce gouvernement n'a aucun ministre délégué au Commerce extérieur. »

Dans ce numéro 6 où le dossier concerne le déploiement à l'international, je profite de ces colonnes pour relever que - exception à une longue tradition - il n'y a dans ce gouvernement aucun ministre délégué ou secrétaire d'Etat au Commerce extérieur. Pierre Moscovici, à la tête du grand ministère de l'Economie, des Finances et du Commerce extérieur, a bien deux ministres délégués, Jérôme Cahuzac au Budget et Benoît Hamon à l'Economie sociale et solidaire. Aucun n'a vocation à intervenir en la matière. Arnaud Montebourg, à la tête du ministère du Redressement productif (on attend avec impatience les premiers jeux de mots ou coquilles), est bien en charge de la compétitivité de l'économie française mais cela ne recoupe pas toutes les composantes d'un commerce extérieur dynamique.

En son temps, Sully, ministre d'Henri IV, pouvait dire à raison: « Labourage et pâturages sont les deux mamelles de la France ». Quel ministre de François II proposera un plan d'action et de soutien bâti sur la constatation que «innovation et international sont les deux chevilles de la croissance»? Vivement les législatives puisque, selon certains de nos confrères et consoeurs, le poste de ministre du Commerce extérieur sera pourvu après ces échéances...

Mot clés :

FLORENCE LEANDRI