En ce moment En ce moment

A propos du conditionnement du financement aux flux

Publié par le

Entendu Hervé Garabédian, directeur du pôle Trésorerie Finance de Marianne experts, lors de la seconde édition de Top Daf les 30 et 31 mai derniers à Deauville, alerter son auditoire sur une pratique récente des banques: conditionner le financement alloué à une captation des flux. Bien des banques font figurer dans le contrat de financement de trésorerie ou de moyen terme une obligation de transmission des flux au prorata du financement. Au-delà du débat sur une assimilation de cette pratique à de la vente forcée, Hervé Garabédian conseille, d'une part, aux Daf d'être particulièrement vigilants quant au coût voire surcoût qui peut être généré par le traitement de ces flux. D'autre part, il recommande d'inscrire les commissions (d'engagement, de non-utilisation, de participation, etc.) assortissant le financement au compte 661, non pas dans le compte n° 627, afin de ne pas impacter le résultat d'exploitation et donc le coût d'un futur financement.

Sur le même sujet

Le marché de l'EuroPP toujours promis à un bel avenir
Trésorerie
Le marché de l'EuroPP toujours promis à un bel avenir
©Denys Rudyi - stock.adobe.com

Le marché de l'EuroPP toujours promis à un bel avenir

Par Carine Guicheteau

Les montants levés par les entreprises françaises sous la forme d'EuroPP (placement privé européen) ont chuté en 2017 par rapport à 2015. Pourtant, [...]

Utiliser le crowdlending pour refinancer un investissement
Trésorerie
LOOK&FIN
Utiliser le crowdlending pour refinancer un investissement

Utiliser le crowdlending pour refinancer un investissement

Par LOOK&FIN via Marketme

Emprunter pour refinancer un investissement réalisé sur fonds propres permet de récupérer de la capacité d’investissement future.

Émission de minibons : une nouvelle forme de prêt participatif
Trésorerie
Émission de minibons : une nouvelle forme de prêt participatif

Émission de minibons : une nouvelle forme de prêt participatif

Par Carine Guicheteau

Depuis le 1er octobre 2016, les sociétés par actions (SA, SAS) et les SARL d'au moins trois ans peuvent émettre des minibons pour se financer. [...]